29/09/2009

Philéas et Autobule

Philéas et Autobule ont repris le chemin de l’école avec un nouveau thème « TOTAL RESPECT ». 

C’est le moment d’abonner ou de réabonner vos enfants, vos neveux, vos nièces…

Parlez-en autour de vous !

autobule16_cover_jpeg3

 

 Ne manquez pas les autres thèmes de l'année scolaire

Novembre : Pauvre riche.

Janvier : C’est ma nature.

Mars : La langue en poche.

Mai : Un peu, beaucoup, passionnément.


L’abonnement (10€ pour un abonnement scolaire, 12€50 pour un abonnement individuel) peut se faire facilement en ligne sur notre site internet www.phileasetautobule.be

14:24 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2009

Une expo photos sur le canal de Bruxelles

Tour et Taxis...

Le canal de Bruxelles...

Et des photos très touchantes de Paula Bouffioux...

Un inventaire à la Prévert à ne pas rater...

Pour tous les amoureux du genre !!!

 

Expo_Canal_Zone

Une expo sur le canal par le regard d'une femme qui sait le caresser de son regard...

Nicolas

12:50 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2009

Dimanche 20 septembre 2009

Journée sans voiture, question mobilité ...

Journée_sans _voiture

... Ça déménage !!!

Nicolas

00:31 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2009

Shiva ou Shiva pas ?

Petit personnage créé dans les années "90" (soit presque au paléolithique de Oh ! Théo) venu en aide à Théo et Nina pour leur prochaine histoire du numéro 17 de la revue Philéas et Autobule qui paraîtra en novembre.

Cette fois, j'y va !!!

 

Humeurs de CH...-00

Nicolas

15:59 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Fureur de Lire

Bonnes nouvelles !

Les plaquettes publiées

Depuis 1991, le Service général des lettres et du livre édite chaque année des courts textes en prose, des recueils de poésie et, nouveauté de l'année 2007, des textes illustrés. Dans le cadre d'une promotion de la lecture, ces textes sont destinés aux établissements scolaires du début du primaire à la fin du secondaire. Les libraires et les bibliothécaires les tiennent à votre disposition durant la Fureur de lire. Ces textes sont disponibles gratuitement tout au long de l'année sur simple demande au 02/413.36.07 ou laurence.ghigny@cfwb.be  

Les textes édités dans le cadre de la Fureur de lire 2009

Cher Féodor texte  de & illustré par Mélanie Rutten (fondamental)
Les Stabilo’s de Luz texte de Benoît Coppée (secondaire inférieur)
Darjeeling texte de Daniel Charneux (secondaire supérieur)
Rendez-vous avec l’ogre texte de Thierry Robberecht (secondaire supérieur)
La brèche de Marc Pirlet (secondaire supérieur)
Le tour de la question de Stéphane Lambert (secondaire supérieur)


 

Snapshot_20090918_9


Pour recevoir gratuitement ces textes, cliquez ici. Texte disponible à partir du 14/10/2009.

13:06 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2009

La critique du Silence d'Aurore (suite)

Les voyages du deuil

 

Le Silence d’Aurore est un cri. Un long cri justifié. Qui résonne longtemps, subtile. Le dernier roman de Benoît Coppée a dû coûter à son auteur. On ne sort pas indemne de telle écriture, cela vaut pour le lecteur, mais aussi pour l’écrivain. (…)

 

Le Silence d’Aurore est le récit d’un deuil. D’emblée. « Tu es morte le douze mars à treize heures dix. » en est la première phrase. D’emblée et emblématique. L’auteur travaille avec des allusions, des fragments poétiques qui ne s’assemblent en un roman cohérent que petit à petit, suivant le cours des nombreux petits chapitres. Une histoire presque féerique se greffe sur une autre apparemment distincte déjà entamée dès cette première phrase coup de poing ; ce n’est que bien plus tard que les deux se rejoignent et complètent le lyrisme de l’ensemble. Formellement le choix des chapitres courts est très intelligent, il permet au lecteur de respirer, étourdi qu’il est par un contenu grave et très dur, ainsi que par un travail sur la langue des plus élégants. (…)

 

(…) Ainsi naît une magnifique méditation sur l’amour, poétique, triste, percutante. Une méditation sur l’amour, la femme et le désir, la morale, la violence, la mort et le renouveau. Et aussi, la littérature. « Ils écrivent des livres, les écrivains, pour dire toutes les lumières de la femme. Ils n’écrivent que pour l’oracle. Ils racontent pour que l’inconnu soit reconnu. Pour que le méprisant soit rajusté. Ils glissent un à un les mots sur un fil d’amour. Ils souhaitent ce fil le plus clair possible. (…) Nés du claquement entre le poing et la joue, ils pratiquent l’éthique. »

 

Le Silence d’Aurore est un roman intense. Qui finit dans un manège éclatant de poésie aboutie. Bien loin de toute niaiserie sur la croyance en l’espoir, il brasse la douleur et le deuil actif en profondeur, sonde d’innombrables facettes de la rencontre et de l’union des humains et, de manière implacable, redonne un peu de noblesse à l’existence humaine ; le tout dans un lyrisme des plus maîtrisés qui, dans certains passages, frôle l’excellence d’un Rilke. Un roman initiatique avec comme point de départ la mort, et que l’auteur dédie « à la vie transmise ».

 

Tom Nisse

Bruxelles, septembre 2009

15:39 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2009

La fête de Julos

La fête de Julos

 

Ce soir, c’était la fête de Julos, aux pagodes, à la ferme de Wahenge. Le 09/09/09… il aime bien les chiffres qui chantent, Julos. Il aime bien les chiffres qui dansent. Alors, pour le 09/09/09, Julos avait préparé la sortie de « Mon petit Royaume », son œuvre quasi intégrale momentanément. J’étais là, près de l’ami, avec tant d’autres, une ruche autour du poète. Quelle belle fête. Je tiens le livre entre mes mains. Page 212, « Une libellule si belle se promène dans mon ciel »… C’est la chanson que Julos avait chantée à Julie, lorsque nous étions venus chez lui, passer l'après-midi. Ô, que le temps file, pareil à l’étoile filante. Désastre des astres. Il y a plein de photos dans le livre. Des photos qui sentent bon l’encre de l’imprimeur, encore. Des photos de Julos. Des dessins. Des photos des pagodes. On fait le tour du monde. De Loulou au Casino de Paris. En passant par Shantiniketan. Boris. Christophe. Je feuillette le livre. Il me faudra des heures pour le goûter tout entier. Des heures. Des jours. Peut-être une vie. Je ne sais pas si on réalise vraiment la chance que nous avons d’être du temps de Julos. Un jour que j’étais dans ma voiture, Mathieu M parlait du poète sur les ondes de la radio. Mathieu M a dit : « Les belges… Je sais pas si vous réalisez la chance que vous avez d’avoir un poète de la taille de Julos… Ce type est un extra-terrestre ! » Oui, Julos est un extra-terrestre. Je ne sais pas si nous le savons suffisamment. Est-ce que nous saluons assez notre bonheur ? Je demande à quiconque lit mes mots de lire le livre « Mon petit Royaume », d’y plonger avec tout l’amour nécessaire. C’est de toute pure beauté. De toute pure grâce. De toute humanité. En préface du livre, un texte d’André Goosse, notre illustre grammairien pris en photo avec son épouse, France Bastia, notre présidente à l’Association des écrivains belges. Un texte de Philippe Delerm, également. Que du bonheur. Je suis tellement heureux quand Julos prend ma tête entre ses mains et me dit : « Ô, mon Benoît… » C’est comme si toutes les étoiles du ciel venaient me protéger, m’entourer, me donner de la force. Alors que, de ma présence, peut-être est-ce moi qui apporte toutes les étoiles du ciel, qui entoure, qui donne de la force ? Qu’importe. C’est la communication ronde. La seule qui valle la peine. La seule. Dans la nuit de Wahenge. Le 09/09/09.

 

Benoît Coppée

 

Le site de Julos

00:39 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2009

Concert

Concert vendredi 25 septembre 2009 à 20h00

 

Ancienne Eglise de Berchem-Sainte-Agathe

Place de l'Eglise

1082 Bruxelles

 

Elise Gäbele, soprano, Anne Vanden Bossche, piano

 

interprètent les oeuvres de Frederik van Rossum, Frédéric Devreese, Danielle Baas (auteurs : Benoît Coppée, Thomas Hardy, Wolfgang von Goethe), Max Vandermaesbrugge, Benoît Mernier, Jan van Landeghem, Dirk Brossé.

 

Direction artistique : Jean-Noël Remiche

Organisateur : Centre Culturel le Fourquet

Réservations : 02-469 26 75

Site : http://www.festivalemergence.be

 

Une très belle affiche de musiciens et de compositeurs. Avec une attention toute amicale pour Danielle Baas, Jan van Landeghem et Dirk Brossé.

 

Benoît Coppée

16:31 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2009

Ateliers d'écriture : Il reste quelques places !

Ecole d'Arts SASASA Schaerbeek

Av. M. Maeterlinck, 2

1030 Bruxelles

 

Cycle 2 : De l’écriture à la publication

 

En groupe de maximum 12 pers.

Professeur : Benoît Coppée

Jour : Samedi - Cadence mensuelle

Horaire : 10h-12h + 14h-16h

Prix par cycle semestriel : 365€ (10 journées-40 heures)

 

 

Cycle 1 : Ecriture, premier jet d’un micro-roman

 

En groupe de maximum 12 pers.

Professeur : Benoît Coppée

Jour : Jeudi

Horaire : 20:00 à 22:00

Prix par cycle : 240 euros (12 cours - 24 heures)

 

------

 

Ecole d'Arts SASASA Uccle

Chaussée d'Alsemberg, 1299

1180 Bruxelles

 

Cycle 1 : Ecriture, premier jet d’un micro-roman

 

En groupe de maximum 12 élèves

Professeur : Benoît Coppée

Jour : Mardi

Horaire : 20:00 à 22:00

Prix par cycle : 240 euros (12 cours - 24 heures)

 

Pour infos et inscriptions :

info@sasasa.be

0475/204.600

Permanence téléphonique tous les jours de 14 à 19h

16:31 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2009

Salon du livre de jeunesse de Namur

Ça y est, ils sont partis !!!

Ce matin, ces trois illustrations ont été déposées pour faire partie d'une expo collective sur la gourmandise. Ils seront visibles au Salon du livre de jeunesse de Namur du 21 au 25 octobre 2009. Hummmm ! Collective, avez-vous dit ? Théo et Nina s'en régalent déjà...

Les deux planches sont extraites de la revue Philéas et Autobule N°14 du 14 mars 2009.

La dernière illustration, en noir et blanc, a été extraite de l'ouvrage de Diane Drory "Un père pour quoi faire ?" paru aux éditions Soliflor en décembre 2007.

 

006-G-blog006-D-blog

illu 15-père pq faire-blog

Nicolas

12:13 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/09/2009

Michel Voiturier

Dits en plain désert

 

A l’occasion de la 440ème soirée des lettres, le mercredi 16 septembre en soirée,  j’aurai le plaisir de présenter, à l’Association des Ecrivains belges de langue française, le recueil Dits en plain désert de Michel Voiturier. Michel Voiturier m’a tant appris de l’art d’écrire. Je me réjouis de nous retrouver autour de ce livre. Ce sera pour moi un moment très émouvant. Plus de dix ans après mes premiers pas à l’Association des écrivains. Christian Libens présentera La peur du paradis de Vincent Engel. Myriam Watthee-Delmotte présentera les dernières parutions d’Henry Bauchau. Ce sera une belle soirée. Sur invitation.

 

Benoît Coppée

 

dits en plain désert

 

17:49 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La critique du Silence d'Aurore

Bienveillante critique

 

Et voilà "Le Silence d’Aurore". Le roman d’une déchirure. Aurore est morte. Et son amant est brisé. Il raconte cette cassure, ce vide en 188 pages. Et j’avoue, je n’ai pas pu venir à bout de la 40ème. Trop de mots. Et trop de mots pour les mots, qui s’accumulent sans éclairer. Trop de formules qui s’entassent sans signifier. Trop de plaisir d’écrire pour écrire. Pas assez de travail pour raturer, retrancher, simplifier. Et l’avalanche m’a asphyxié. Jean-Claude Vantroyen

 

Puisse la bienveillante critique de Monsieur Jean-Claude Vantroyen  dans Le Soir du 28 août vous inviter à découvrir mon livre…

 

Benoît Coppée

08:45 Écrit par Oh ! Th dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |