16/06/2006

Sbille et Brel, amis de coeur

 

Oh, mes amis, comme j’ai du plaisir à vous partager ceci qui est grand. Je viens de visiter le beau site de Jean-Louis Sbille. Jean-Louis, il y a quelques années, m’a fait le plaisir, le cadeau et l’amitié d’une lecture publique de mon roman « Bleus » à la Dolce Vita de Bruxelles. Jean-Louis, de temps en temps, me fait le plaisir d’une présence dans l’émission Bla-Bla –pour mon travail avec Nicolas. Il y  avait aussi, le soir de la Dolce Vita, Hughes Maréchal au piano. Souvenirs, souvenirs... En parlant de souvenirs… Sur le site de Jean-Louis Sbille, à la rubrique « souvenirs » on peut télécharger un document craquant : sa toute première interview … C’est une interview de Brel ! Oh, c’est magnifique ! Jean-Louis doit avoir une quinzaine d’années. On reconnaît déjà très bien sa voix. Brel répond. Avec prudence au début. Avec tout son cœur à la fin. C’est très beau. Et puis, parce que la vie trace des lignes d’humanité sans cesse entre certains êtres, les mots que j’écris sont toujours accompagnés de quelques auteurs qui ont bouleversé mon existence. Il y a Brel, bien sûr. Avec cette photo qui m’accompagne où que j’écrive et que je vous partage.

 

Benoît Coppée

 

 

11:35 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.