29/07/2005

Nicolas gomme...

Devant Théo...

19:02 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Benoît rêve...

Devant Théo...

19:01 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2005

Pour les collectionneurs

Cette nuit, j'ai envoyé le crayonné du nouveau strip de "Oh ! Théo" à Nicolas.
 
En voici la première case (dessinée par mes soins, c'est-à-dire "à la grosse louche")...
 
Je viens d'avoir Nicolas au téléphone pour discuter de cette première case.
 
A vous d'observer, dans le journal Le Ligueur du mois de septembre, la manière dont Nicolas aura exploité ma proposition.
 
Bien à vous,
 
Benoît

11:36 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Poésie de l'image

Bonjour à vous tous !
 
Vous cherchez un pur instant de poésie ?
 
Nous vous invitons à visiter le site de notre ami HALF ALGO DE ALGORYTHME
 
www.websignes.net
 
On y resterait des heures !
 
Prenez bien soin de vous,
 
L'équipe "Oh ! Théo"
 
 

11:22 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/07/2005

Les enfants, nos boussoles... par Véronique

Un tout grand merci, Véronique pour ton beau message si proche de la vie !

Nous y ajoutons la photo d’une enfant boussole prise lors du défilé du 21 juillet à Bruxelles.

Si l’enfant boussole, se reconnaît et qu'il nous fait signe, promis, on lui envoie un petit dessin de « Oh ! Théo ».

 

Benoît et Nicolas

 

 

 

Je voulais raconter une petite histoire. L’histoire de moi qui, il y a quelques jours, n’ai pas su assez rire d’une bêtise… Parce que, je fais la maligne, mais ça demande beaucoup de vigilance de savoir rire des bêtises !


Chaque fois que je fais les courses avec mes deux asticots, je me dis que c’est la dernière fois tellement ils sont turbulents. Mais, ce qui est terrible (et que je ne vais certainement pas leur dire maintenant) c’est que mon frère et moi, on était probablement encore pires… C’est peut-être un juste retour des choses, mais ça a mis mes nerfs à rude épreuve. Après avoir dû mettre fin à une course de caddies, la goutte qui a fait déborder le vase c’est d’arriver à la voiture et de ne plus trouver mes clefs !

Mauvaise idée, très mauvaise idée (à moi) de laisser le trousseau de clefs accroché au caddie. Il n’a pas dû résister au rallye entre les rayons. Ce qui m’a vraiment mise hors de moi, c’est que le plus petit me dise qu’il avait vu tomber les clefs au milieu d’une allée sans rien dire.


½ heure de recherche dans tout le magasin, dur, dur, dur, très dur de se contenir... et pas du tout, du tout envie de rire. Et c’est bête, parce que j’aurais dû, mais le cerveau s’emballe « comment je vais faire ? Et si je ne les retrouve pas ? Et mes courses comment je vais les ramener ? Et si quelqu’un essaie de piquer ma voiture ? Et zut j’ai aussi perdu les clefs de la maison ! Et notre amie qui nous attend devant la maison avec ses trois enfants et zut son GSM ne répond pas, etc… »


Impossible à faire taire ces idées, et je n’ai pas réussi à retrouver mon calme. Heureusement les gens ont été sympas avec moi. On a fini par les retrouver et puis on se sent tellement bête !

 

Tout ça pour dire, que même avec les meilleurs intentions, la vie nous emporte trop souvent là où on n’a pas envie d’aller.  Parfois, trop souvent je crois, on « perd la boussole ». J’étais en colère, j’aurais pu être vraiment désagréable avec quelqu’un, qui peut-être avait justement besoin d’un sourire.
Et puis le soir, je suis allée à un cours de danse que j’aime beaucoup. Les mains les unes contre les autres, nous avons pris appuis les unes contre les autres. Nous avons essayé de sentir l’appui que nous pouvions prendre dans le sol, et l’appui que notre tête pouvait prendre vers le ciel. Trouver sa place, ancré, entre la terre et le ciel. Trop souvent ballottés par trop de trop de choses, par un souci de vouloir aller toujours plus vite, on perd cet état d’être et de vivre la vie.


Je voudrais ne plus oublier que régulièrement je dois me relier à la terre et au ciel pour me dire que je vis chaque instant en étant présente dans chaque geste. Ne plus oublier qu’à chaque seconde, je donne au monde et le monde me donne. Ne plus passer au dessus des choses, ne plus risquer de ne pas sourire à quelqu’un qui en a besoin.

 

C’est terrible de voir comment la violence se crée. La violence commence à l’intérieure et si on n’y prend garde, elle fini par sortir…les autres n’ont pas besoin de ça.


Voici un petit texte que j’aime beaucoup de Jacques Salomé. Je l’avais tapé le matin et pourtant quelques heures plus tard, il m’a échappé quand j’aurais dû y penser !



"Etre heureux, c'est accepter de l'être tout de suite
Oui
Sans conditions particulières,
En acceptant d'accueillir
l'inouï de l'instant.
Etre heureux,
c'est accepter d'entrer dans le bonheur,
sans attentes ou exigences.
La clef du bonheur
est de ne jamais y renoncer
et d'accepter
qu'il ne soit ni total,
ni immédiat.
A le chercher,
le bonheur se perd
trop souvent."

Il faut absolument essayer de tous être des boussoles les uns pour les autres. Et comme le dit Brigitte, avec d'autres mots, nos enfants sont bien souvent nos boussoles.

véronique

saphirvd-lazuly@yahoo.fr




13:40 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

J'aime mon pays

Hier, à Londres, la barbarie tentait encore de se faire entendre.

Hier, là où je vis, j’aime et j’écris, c’était le 21 juillet.

C’était la fête de mon pays.

J’ai marché tout le jour dans les rues de Bruxelles, ma ville.

Je me sentais bien dans cette foule riche de milliers de visages.

J’aime mon pays. J’aime les couleurs de ce drapeau noir, jaune, rouge.

J’aime les avions qui défilent dans le ciel, au-dessus du Parc.

Je me suis longuement promené. J’ai bu une Blanche au café Titanic, près de la Place de la Liberté.

Ensuite, j’ai marché vers le monument du soldat inconnu.

Je regardais le ciel quand, tout à coup, ils sont arrivés.

Philippe et Mathilde. Et leurs enfants. Elisabeth et Gabriel.

J’aime mon pays. J’aime ce sentiment d’appartenance qui me rassure.

J’aime qu’un roi et qu’une reine veillent sur tout un peuple. Comme des parents. Comme un père. Comme une mère. Avec leurs forces. Avec leurs failles. J’aime, par ma reconnaissance, créer ce roi, créer cette reine et créer leurs enfants dont, c’est affaire d’âge, je me sens plus proche. Le prince Philippe portait dans ses bras le petit Gabriel. La princesse Mathilde, donnait la main à Elisabeth. C’était beau de les voir. Lorsque je passe devant le Palais royal, à Bruxelles, je regarde toujours si le drapeau flotte. S’il flotte, cela veut dire que le roi est dans notre pays. S’il ne flotte pas, cela veut dire que le roi est à l’étranger. Eh bien, moi, c’est important de savoir si le roi est là ou de savoir s’il est loin. J’aime mon pays, cette ruche multicolore et multiforme.

Je suis une abeille semblable à des millions d’abeilles.

Je suis une machine à songes.

Je butine des émotions.

Le miel que je crée, ce sont des livres, des histoires, des poèmes.

De plus en plus, j’écris, pour les enfants.

C’est mon travail à moi.

Dans la grande ruche de tout un peuple qui danse.

Parfois, je vais parler de mes livres dans d’autres pays.

Mais je reviens toujours ici.

Entre les frontières de mon pays.

J’aime mon pays.

Je suis fier de mon pays.

Et lorsqu’on parle de couper mon pays en petits morceaux, de supprimer mon pays, je pense au métro de Londres. Je me dis qu’ici, dans mon pays, quoiqu’on en dise, on a quand même le chic pour se battre à composer l’Alliance… Et que c’est beau ! C’est une beauté à l’image de la beauté qui émane de Philippe et Mathilde. Ils passent près de moi. Je prends une photo. Pour me souvenir de ce beau jour.

 

Benoît Coppée


13:22 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/07/2005

Le courrier de Véronique

Bon vent à "Oh! Théo", quelle jolie bulle de tendresse dans le ligueur, on aime beaucoup beaucoup !!!
Bonne route aussi aux albums à naître, de bien belles choses à découvrir, on est impatients !!!
Bon travail à toute l'équipe!
Amitiés à vous

 

Véronique

vero_hennuy@hotmail.com

 

 

Merci, Véronique de ces encouragements envoyés à blogohtheo@yahoo.fr !

Sacré « Oh ! Théo »… Il sait se faire aimer celui-là !

Les mots de Véronique rappellent une réflexion de Nicolas, en séance de dédicace. C’était à Chevetogne, en Belgique. Nicolas venait de terminer un dessin qu’il trouvait joli. En regardant le petit bonhomme qu’il venait de dessiner (Oh ! Théo, bien entendu), Nicolas a dit : « Avec une bouille pareille, on lui pardonnerait tout… » C’est un peu vrai. Sacré « Oh ! Théo »…

 

Amitiés en retour fois deux, Véronique !

 

Benoît et Nicolas




14:58 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les enfants nous relient, un message de Brigitte

Merci Brigitte pour ces très beaux mots que tu nous as envoyés !
 
 
 
Surtout offrez votre écoute aux enfants, ils ont des trésors de poésie à vous offrir.

Je vous présente Zoè, 5 ans, qui a choisi mon ventre maternant pour venir au monde.

"quand je serai grande, je serai dame de bibliothèque et vétérinaire. Mais je ne serai jamais riche car je donnerai de l'argent à tous les enfants pauvres du quartier".

" moi, quand je serai une femme, j'aurai trois amoureux. le premier, c'est Victor, parce qu'il me fait rire. En deux, c'est Florian parce qu'il me protège. Mais en trois c'est Paul parce que lui c'est mon vrai amoureux et j'aurai des enfants avec lui."

Un soir, elle me parle de Virginie...
"Tinie elle est toujours tinie avec sa perruque ou sans ses cheveux, elle est jolie et moi je l'aime toujours".

A Murielle à qui j'écrivais de prendre soin de son désir d'enfant, elle a fait d'elle même un dessin de bébé avec sa panoplie. Elle l'a appelé "Pâquerette". Et m'a demandé de l'envoyer à Murielle pour "qu'elle s'occupe du bébé que je lui ai dessiné".

J'ai eu un enfant dans mon ventre qui a décidé de ne pas venir au monde. Zoè qui était toute petite fille de deux ans m'a demandé d'acheter une fleur.
Elle lui a parlé comme si c'était sa petite soeur et l'arrosait de tendresse régulièrement. Puis lorsque la fleur se fane : "ce n'est pas grave, c'est ça la vie"

Merci à ma petite fée et merci aux enfants de la terre entière de nous relier sans cesse à la poésie de la vie...

Plein de rires d'enfant à vous

Brigitte
brigitte.richez@wanadoo.fr


 

14:49 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un tour gratuit...

Mercredi 20 juillet… Voilà, les tout derniers dessins des albums « Oh ! Théo » sont partis cet après-midi vers Paris. Par courrier express et spécial et prioritaire, Papôpap, Papôpap, Papôpap... Il s’agit des couvertures, des cabochons, des pages de garde… Bientôt, les rotatives vont ouvrir « grande bouche » pour avaler tout cela.

 

Hier soir, à Bruxelles, c’était moment de fête. Oh ! déambuler à travers les échoppes de la Foire du Midi. Les manèges, les Barbes à papa, les Croustillons, les pommes d’amour, les frites, les beignets, les carabines à plomb, la Grande Roue, les loteries, les pêches au canard, les jeux de massacre… Oh ! se faire prendre en photo carabine à la main… Oh ! regarder cette maman fière d’expliquer à son petit comment attraper la floche qui donne un tour gratuit…

 

« Un tour gratuit »… Oh ! Puissent nos vies être des « tours gratuits », ces moments de magie, de fierté et d’étoiles gagnés à force d’avoir attrapé la floche, ce qui nous est dû, ce qui nous est réservé, ce qui nous tendait la main alors que l’on s’en doutait à peine…

 

Prenons bien soin de nous !

 

Benoît


14:41 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/07/2005

C'est le rush !

Lundi 18 juillet… A propos des albums, c’est le rush aux bureaux de Bruxelles. C’est le rush en France. C’est le rush en Espagne. On peaufine les tout derniers détails. Les rotatives sont prêtes à avaler les planches des deux premiers albums. Pour en sortir des milliers de livres. Les emails voyagent dans tous les sens. Tout cela ressemble à une naissance. Nous sommes à l’instant précis où tout le monde arrive autour de la maman : l’infirmière, le docteur, le kiné… On déplie les champs stériles… Le bébé va bientôt venir… Tout le monde retient son souffle… Tout le monde est un peu stressé… Il s’agit de garder son grand calme…

 

Une bonne nouvelle nous parvient : Dans le cadre des 175 ans de la Belgique, le premier Tintin festival animera le coeur de Bruxelles durant trois jours du 20 au 23 juillet. Rue de l'Etuve, dans le centre, une fresque dédiée à Tintin sera inaugurée. Pour plus d’informations, visitez : www.tintin.com

 

A bientôt !

 

Belle journée à tous !

 

L’équipe « Oh ! Théo »


11:19 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/07/2005

Quelques jours de silence

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 17 juillet, le Blog de « Oh ! Théo » va être silencieux. Pendant ce temps, en étroite collaboration avec Jean René de Paris, Nicolas va poursuivre de travailler sur les albums C’est mon avion ! et C’est pas moi !

 

Quoi ? Ils ne sont pas encore terminés, les albums ? Eh bien non ! C’est le temps des caller les derniers dialogues dans les bulles. C’est le temps de vérifier si les mots de Benoît roulent bien… Le temps de s’assurer de tous les petits détails de dernière intention. En musique, ce serait un peu le temps du mixage… Le temps de choisir les bons dosages de couleurs… Poser les derniers choix…

 

Benoît, quant à lui, s’en va à 150 kilomètres des bureaux de Bruxelles. Près de la frontière allemande. Le temps pour lui d’aller chercher, recueillir de nouvelles couleurs verbales et de situation à glisser dans les prochaines histoires de « Oh ! Théo ». Une semaine pour se nourrir, chercher à donner du corps, pour espérer offrir de la pertinence aux prochaines histoires de « Oh ! Théo ». Dès septembre une nouvelle saison de strips s’ouvrira dans les pages du Ligueur. Dès septembre, ce sera le flot continu d’histoires et d’illustrations à proposer.

 

Tout cela nécessite préparation.

 

Ah… La création, c’est comme un sport de haut niveau. Comme les sportifs doivent s’entraîner, faire des retraites, loin du monde et de tout, les créateurs aussi…

 

De votre côté, amis de « Oh ! Théo », n’hésitez pas à nous laisser vos messages.

 

A tout bientôt ! Prenez bien soin de vous !

 

L'équipe "Oh ! Théo"



10:09 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/07/2005

10 bonnes nouvelles

10 bonnes nouvelles

 

Aujourd’hui

 

Un enfant apprend à rouler en vélo

Une perruche a trouvé des cerises rouges

Plusieurs avions ont fait bon vol

Un homme a pêché deux poissons

Une maman a offert une glace à sa fille

Un restaurateur fait salle comble

Le soleil brille

Il nous est permis de respirer

Une famille est bien arrivée en vacances

Un poète prépare ses prochains spectacles

 

Aujourd’hui

 

10 bonnes nouvelles




19:31 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Un enfant a perdu son chat !

Ce matin, dans les rues de la ville,
Accroché à la façade d'une maison,
 
Un enfant a perdu son chat,
Un enfant est triste,
Quelque part,
 
Un enfant est en train de grandir,
Où es-tu, le chat ?
 
Pourquoi dois-tu donner des larmes ?
Pour aider à grandir ?
 
Sans doutes est-ce cela...
 
 


16:27 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Poésie

Un message de Brigitte à la Une…

 

 

 

Pour tenter d'effacer

Chaque larme

Des chagrins

Des enfants

Sur notre terre,

Une petite poésie,

Baume de douceur au creux du coeur.

 

Tirée des contes d'humahuaca.


"Viens, je t'emmène en voyage
Sous le ciel d'orage
Voir les oies sauvages.
Le vent raconte des histoires
A tous les enfants
Qui ont peur le soir.
Il faut t'envoler
Sortir de ta cage...
Viens voir le soleil
Le ciel à l'aurore
Les ailes roses et bleues
Oiseaux bicolores
Il faut t'envoler,
Sortir de ta cage !"

 

Un message de Brigitte

16:08 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/07/2005

Télégramme

Toutes les planches de l’album C’est pas moi ! sont parties de Bruxelles pour Paris ce vendredi matin à 10:00.

 

Belle journée à vous tous !

18:05 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Dolce Vita !

Il y a quelques années, Chantal Salomoni, maîtresse d’ouvrage de l’espace culturel La Dolce Vita à Bruxelles, m’avait proposé d’écrire la page d’introduction de son site. Je m’étais prêté à l’exercice avec d’autant plus de bonheur que Chantal avait toujours soutenu avec force mon projet d’écrivain. On peut dire que j’ai fait là, mes premiers débuts ! Aujourd’hui, La Dolce Vita traverse une période difficile. Tout cela est expliqué sur le site de Chantal. Une visite du site est de mise. Quoique nous puissions faire pour maintenir en vie des projets culturels de qualité, eh bien, je me dis qu’il est vraiment utile de le tenter !

 

Bien à toi, Chantal !

 

www.atelierdolcevita.be

 

 

On y entre comme dans un rêve.
C'est le ventre d'une maman qui s'ouvre.
Un coeur orange, rouge et bleu qui bat dans la ville.
C'est un chemin que l'on fait à l'envers : on retourne où il faisait bon, doux et chaud.
Oui, on revient à l'endroit de nos plus hautes protections.
La Dolce Vita, c'est l'humanité qui se déguise en musique, théâtre, peinture, sculpture et poème.
Cette humanité nous arrive à tâtons.
Elle se glisse comme un doigt sur la peau d'une joue. Doucement, aux oreilles.
Doucement à l'âme.
Entrer là, c'est comprendre qu'il y a un gîte pour tous les artistes de talent et pour tous les gens.
Au coeur à coeur.
Ici, l'infini n'est pas loin et on est rassuré.

 

Benoît Coppée

12:41 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Les animaux, nos indispensables...

Une bonne nouvelle à partager !

 

La princesse Claire et le prince Laurent ont inauguré récemment, à Cavell, « L’Oasis », un espace chaleureux financé et encadré par la Fondation Prince Laurent, où les malades en fin de vie, patients soignés en gériatrie, en oncologie (traitement du cancer), en pédiatrie pourront voir, et surtout toucher (si leur système immunitaire le permet) leur animal de compagnie.

 

Fondation Prince Laurent :

mail@fondation-prince-laurent.be

www.fondation-prince-laurent.be

 

L’Oasis :

oasis@chirec.be

 

Grande et belle journée à vous tous !

 

L'équipe "Oh ! Théo"



09:55 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2005

En pensées...

Voici notre manière à nous de nous mettre en pensées avec les victimes de Londres.
 
Nicolas et Benoît

16:18 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Minute de silence

La barbarie a encore frappé.

Les ondes de Londres sont venues jusqu’à nous.

Un pays tout entier a reçu six ou sept coups de feu dans le ventre.

C’est l’innocence que l’on écrase. C’est l’humanité que l’on piétine.

De telles nouvelles nous laissent toujours seul et désemparé.

 

Comme dans beaucoup de lieux autour du monde, nous aussi nous faisons silence.


16:09 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/07/2005

Le temps détraqué !

Ce mercredi midi, je suis allé manger à l’Espace Toots à Bruxelles, un petit snack où j’aime me retrouver. Sur le chemin du snack, je me suis fait surprendre par une averse intensité 12 sur l’échelle des averses qui compte 14 niveaux. Je me suis abrité dans un café. Je me suis dit : « Ça, ce sont les changements climatiques… » Je me suis souvenu qu’il y a quelques semaines, nous avons publié, Nicolas et moi, « La terre brûle » un livre pour enfants qui traite de ce thème grave.

 

En plus de leurs publications en livres, toutes les aventures de Tom et Lila sont disponibles gratuitement sur le Net. Elles s’adressent aux enfants à partir de cinq ans. Voici où télécharger les aventures de Tom et Lila :

 

La terre brûle –tome 4-

http://europa.eu.int/comm/environment/pubs/pdf/weather/fr...

 

Si belles hirondelles –tome 3-

http://europa.eu.int/comm/environment/pubs/pdf/benf_fr.pdf

 

Le saumon de la source rouge –tome 2-

http://europa.eu.int/comm/environment/youth/pdf/salmon_fr...

 

Secrets à dire –tome 1-

http://europa.eu.int/comm/publications/young/txt_secrets_...

 

Belle journée à vous,

 

Benoît

 

 

 

Créés par Benoît Coppée et Nicolas Viot en 2002, Tom et Lila, les cousins de « Oh ! Théo », évoquent nos enjeux écologiques les plus graves. Les livres de Tom et Lila sont traduits dans toutes les langues européennes. Ils sont édités par la Commission Européenne. On compte plus de 1.250.000 exemplaires diffusés à ce jour. Qu’on se le dise !

15:00 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Pour les collectionneurs...

Bonjour à tous !
 
Pour les collectionneurs,
 
Voici un document de travail qui nous a servi à réaliser l'album  C'est pas moi !
 
Il s'agit de la nième version écrite (pages 2 à 5) du scénario proposé à l'équipe par Benoît. Ces différents scénarios (ou scenarii ?) font, bien entendu, le tour de chacun et de tous : Diane, Vanessa et Nicolas pour approbation. Une fois le scénario validé par tous les membres de l'équipe, Benoît se lance alors dans le "découpage" (sous forme de petits dessins au crayon maintenant) dont nous avons déjà livré une part du secret il y a quelques jours.
 
A garder précieusement et à comparer avec le résultat final dans quelques semaines !
 
Dans un peu plus d'une heure et trente minutes, tic-tac, le monde entier saura quelle ville a remporté l'organisation des JO en 2012...
 
Belle journée à vous tous !

 

12:13 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Baleines en péril ! Message de Marina...

Merci, Marina, de ton message déposé à la « Une » ! Oh ! Théo y est très sensible !

 

Mon commentaire d'hier s'est perdu dans la toile du net, il ne s'est pas affiché, j'ai dû mal cliquer... J'lai pas enregistré, c'était un spontané sur la création, l'importance des connexions et de l'émotion... en réponse à Benoît sur "où naissent les chansons..." Sur le forum de Julos, souhait de mobilisation et d'action, pour une marche virtuelle pour les baleines. Soyons nombreux sur le site de Greenpeace à réagir pour limiter leur pêche ! Pour les océans et leur pollution, c'est pas gagné… Pauvres belugas au Canada...

 

http://www.greenpeace.fr/marchevirtuelle/email.htm

 

En Belgique, il y a une petite association qui s'occupe et donne plein d'infos intéressantes sur les baleines , aller voir, elle s'appelle "La baleine libre"

 

http://users.swing.be/baleine_libre/

 

 

Marina

marina_gruslin@hotmail.com

11:43 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nicolas découvre l'histoire écrite pour Virginie...

Ah ben ça… C'est une bien belle histoire. Tu vois, je n'ai quand même pas pu me retenir d'aller la lire, ton histoire. Et elle m'a fait bien rire. Ah ça oui, alors !!! C'est pas mal du tout cette formule dans laquelle tu te permets plus de libertés. Oui, oui, oui… C'est pas mal du tout. Pour les illus, je crois qu'il nous faudrait aussi garder l'illu dans un cadre carré. De garder les couleurs aussi pour rester aussi près du concept pour qu'on voie bien à quoi cela appartient. Faut-il garder les bulles ou alors ajouter un p'tit commentaire "à la Goscinny pour le P'tit Nicolas" ?... Là je ne sais encore trop ? Mais je vois déjà les mollets poilus avec des godillots style nonne… Ça oui, je les vois bien. Lilou, je l'imagine africaine. De l'Afrique Centrale ou de l'ouest. Mais pas du nord ... Et toi ?

 

...

 

Nicolas, message 00:48



11:31 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/07/2005

Cet après-midi au bureau...

Théo court comme un fou. Il traverse la ville. Il court. Il traverse la plaine. Il court. Il traverse la forêt. Il court. Il cherche Nina. Il court. Nina, Nina, où es-tu ? crie-t-il en tous sens. Théo est à bout de souffle. La nouvelle qu’il vient d’apprendre est terrible. Théo arrive à la grande cabane. Espérons que Nina s’y trouve. Vite, vite, il doit lui partager la terrible nouvelle !
 
Cet après-midi, mardi, 17:00, au bureau de Bruxelles. Benoît est en train d'écrire une nouvelle aventure de "Oh ! Théo". Il en parle à Nicolas.
 
-C'est Virginie qui m'a inspiré l'idée de cette histoire, Nico. C'est encore trop tôt pour que tu la lises. L'histoire se passe dans un hôpital. Elle commence en catastrophe. Mais peu à peu l'humour s'installe. Tu verras. Il y a Lilou, Irma et un Docteur... Et bien sûr Théo et Nina... Tu verras !

17:16 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Une longue plage vers le ciel...

12:00. C’est Bruxelles. C’est ma ville. Blessée comme beaucoup de villes. Je la connais presque par cœur. Et pourtant, à chaque pas je la découvre. Ce matin, je me promenais dans le quartier de la gare du Nord. Le ciel avait cette teinte presque noire qui nous donne toujours un peu peur que les astres nous tombent dessus. Car depuis que nous les titillons de près (en leur envoyant des missiles) ils pourraient prendre pour habitude de se venger, les astres… Méfions-nous. Au sommet de la tour Belgacom, flèches de verre tendues vers le ciel, nouveaux beffrois, genre nouvelle génération, flotte le noir, le jaune et le rouge. Mais le ciel est bleu aussi. Oh… Le climat se modifie si subitement ces derniers temps. Il est bon de vite fixer l’image. Car le temps comme nos enfants, comme nous, se met lui aussi à zapper. Aux dernières nouvelles, Virginie n’ira à l’hôpital que la semaine prochaine. Pour elle, on mettrait bien quinze étoiles dans une bouteille à ouvrir les jours de cafard, les jours sombres. Et la bouteille, on lui enverrait bien par le vent, les nuages, les souffles ténus. Je regarde la rue qui descend vers la gare du Nord. Oh… Ici, on est en train d’aménager un vaste terrain de jeux ! On les voit bien les tonnes et les tonnes de sable… Pour jouer au cerf-volant… Pour rouler en kwistax ou en trottinette, sur les trottoirs... Oui, c’est ça que les hommes sont occupés à préparer ici, dans la rue qui descend vers la gare du Nord !... Une longue bande de plage qui monte vers le ciel bleu et noir de ma ville, de mon pays, du monde… Une longue bande de plage qui va vers le Nord, rejoindre la Mer et le vaste Océan. L’infini des bleus. C’est beau.

 

13:56. Je suis sans nouvelle de Nicolas. Apparemment toutes les planches de C’est pas moi ! sont terminées. Il doit se reposer, Nicolas. Quelque part.

 

Benoît, Carnet de route


14:01 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Activité en famille !

Merci Véronique pour ta belle proposition d'activité en famille !
 
 
Bonjour,
 
Si le temps se poursuit comme aujourd'hui (ce que je n'espère pas!) voici une chouette activité pour les mercredis après-midi de l'été avec papa, maman, papy, mamy, les oncles, les tantes, la nounou, etc...
 
Et s'il fait très très chaud dehors, c'est chouette aussi car quand on descend dans les profondeurs du musée, on prend le frais (sans rire, il faut penser à prendre un petit pull).
 
On termine toujours par un jeu ou un atelier.
 
Amitiés
 
Véronique
saphirvd-courrier@yahoo.fr


 

11:05 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/07/2005

Où naissent les chansons ? Où naissent les histoires ?

On a vanté les mérites du restaurant de Maé à Paris… On va aussi vanter les mérites d’un endroit bruxellois où Nicolas et Benoît vont parfois boire un café pour discuter avec « Oh ! Théo » : La Brasserie Cochaux, 2 rue Latinis à 1030 Bruxelles.

 

« Brasserie Cochaux. Ce dimanche 3 juillet 2005. 21:00. Le soir descend sur la ville. On mange en terrasse. Il fait doux. Maurane est installée à la table d’à côté. Avec quelques amis. Avec des amis, moi aussi, je bois un verre de vin blanc. Entre deux visages, je pense à Virginie. Cet après-midi, pour Virginie, j’ai commencé une nouvelle histoire de « Oh ! Théo ». Sous une forme différente, cette fois-ci. Ce n’est plus une BD pour les petits. Ce serait (projet) des livres à lire, pour les plus grands... J’aimerais que la vie, toujours, soit aussi douce qu’une belle chanson ou qu’un beau livre. Ça m’embête que Virginie doive retourner à l’hôpital. Brasserie Cochaux. Parfois, le ciel est con. Combien de rêves créatifs n’a-t-on pas fait, ici, Nicolas et moi ? Plusieurs tables de cette Brasserie portent l’empreinte de notre travail, de nos idées, de nos risques, de nos actes de foi. Plusieurs tables de cette Brasserie ont vu passer nos brouillons, nos essais, nos mots, nos croquis… des planches originales aussi. Un coup d’œil vers Maurane. Je me demande si elle aussi parle ou  rêve d’une nouvelle chanson à composer. Ici. A la Brasserie. Qui le saura un jour ? Où naissent les chansons ? Où naissent les livres, les textes, les dessins ?

 

Il est tard.

 

Je rentre à la maison.

 

Benoît, Carnet de route »




17:16 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

4 juillet... 13:02...

Bientôt, les planches de C'est pas moi ! seront prêtes à partir vers la France.
 
Demain mardi ou mercredi...
 
On ne sait pas encore...
 
On verra...
 
Belle journée à vous tous !

13:21 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

4 juillet... 13:01...

4 juillet 2005.
13:01.
Dans l'atelier de Nicolas.
 
 
Nicolas, devant sa table à dessin...
 
Brou de noix
Café
Henné
 
Plumes et pinceaux...
 
On voit le bout du tunnel de l'album !

13:19 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

4 juillet... 13:00...

4 juillet 2005.
13:00.
Dans l'atelier de Nicolas.
Benoît devant la première page de C'est pas moi ! 
 
-On a bien travaillé, Nico ! Bravo !


13:17 Écrit par Oh ! Th | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |